Adoption de l’expérimentation d’une première année commune aux professions paramédicales sans les infirmiers

Article de la Coordination Nationale Infirmière (publié ici)

Etudes de santé: adoption de l’expérimentation d’une première année commune aux professions paramédicales sans les infirmiers

PARIS, 21 juin 2013 (APM) – Les sénateurs ont adopté dans la nuit de jeudi à vendredi les modalités de l’expérimentation d’une première année commune aux professions paramédicales, mais ont exclu les infirmiers de cette disposition, dans le projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche.

L’examen du texte au Sénat a débuté mercredi après-midi et devait se poursuivre jusqu’à vendredi. Le gouvernement a déclaré l’urgence sur ce texte qui ne fait donc l’objet que d’une seule lecture devant chaque chambre avant examen par la commission mixte paritaire (CMP), qui devrait se tenir mercredi 26 juin.

Les sénateurs ont voté l’article 22 bis qui ouvre la possibilité d’expérimenter, pour une durée de six ans, une première année commune aux formations paramédicales, dont la liste est définie par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et de l’enseignement supérieur, « après consultation des représentants, étudiants et professionnels, des spécialités concernées ».

Le dispositif fera l’objet d’un rapport d’évaluation adressé au Parlement au cours de la cinquième année d’expérimentation, selon l’article adopté.

Un amendement UMP visant à exclure les infirmiers de cette année commune a été adopté.

La sénatrice UMP Sophie Primas (Yvelines) a fait valoir que la profession d’infirmier faisait « l’objet d’une réglementation spécifique au sein du code de la santé publique » qui semblait « difficilement compatible avec les exigences de formation applicables à d’autres professions de santé ».

Il ne paraît pas donc pas souhaitable qu’elle soit concernée par l’expérimentation de nouvelles modalités d’admission dans les formations paramédicales, a-t-elle commenté.

Le gouvernement s’est montré favorable avec cet amendement, sans plus de commentaires.

©1989-2013 APM International.