Communiqué : retour sur l’audience au ministére de la Santé et des Affaires Sociales du 15/10/13

Hier, mardi 15 octobre 2013, à 16h,  Alexandra Saulneron  et Sarah Guerlais, respectivement présidente et vice-présidente du Collectif NB3NP ainsi  que Nathalie Depoire  présidente de la CNI et  Régine Wagner trésorière de la CNI, étaient à nouveau reçues au Ministère des Affaires sociales et de la Santé par Eve Parier, Conseillère en charge des relations avec les professionnels hospitaliers et Michèle Lenoir-Salfati, adjointe au sous-directeur des ressources humaines du système de santé. C’est la seconde rencontre de ce type.

Rien de concret, pour l’instant n’est ressorti de cet entretien qui a duré 1h30. Les problématiques abordées étaient nombreuses et variées : LMD, réingénierie des diplômes, pénibilité, chantier concernant la reconnaissance des aide-soignantes, focus sur le libéral, chantier sur les coopérations entre professionnels de santé… Marisol Touraine est toujours dans l’attente du rapport IGAS/IGAENR sur le dispositif LMD des professions paramédicales, les coopérations interprofessionnelles doivent être affinées, et surtout il faut trouver un moyen de faire de ces compétences une vraie valeur ajoutée et pas juste une tâche supplémentaire. Il s’avère nécessaire de mieux définir les pratiques avancées. les contrats locaux d’amélioration des conditions de travail vont voir leur budget réhaussé …  « Le décalage avec les attentes de terrain demeure et la profession infirmière souffre » souligne Nathalie Depoire.
Le collectif NB3NP ajoute que le corps aide-soignant a été pris en compte dans ces nouveaux chantiers de la santé : la problématique des « faisant fonction » dans de nombreuses structures, la question de la VAE et de la nécessaire harmonisation du diplôme AS, la réingénierie des études aide-soignantes, le statut des élèves AS , le travail en binôme AS/IDE, où l’AS pourrait  travailler en autonomie sur certains soins, dans le cadre de la prise en charge de l’aide à la personne (notamment du sujet âgé).
Bien sûr c’est un vaste sujet, à propos duquel plusieurs groupes de travail planchent déjà au niveau du Ministère. Il sera demandé bien évidemment l’avis de tous les acteurs du soin, tant infirmier qu’aide-soignant.

Il est important de noter que Madame la Ministre sera présente le jeudi 17 octobre, au salon IDE de la porte de Versailles entre 13h et 14h45 et que la CNI tout comme les NB3NP attendent beaucoup de son discours, qui pourrait être un signe fort face à une profession soignante en extrême souffrance. Les deux organisations souhaitent désormais des actes concrets à la suite de cet entretien.

photo

Dossier de support de l’audience du 15/10/13  à télécharger

Support audition 15 octobre NB3NP CNI