Maisons de retraite

e Point.fr – Publié le 13/02/2013 à 22:29 – Modifié le 14/02/2013 à 07:06

Le secteur de la dépendance se porte bien. Entre 8 000 et 10 000 recrutements sont annoncés pour 2013.

De nombreux postes sont à pourvoir dans le secteur de la dépendance en 2013. © Sipa / sipa

À la une du Point.fr

 

Souvent victimes d’une mauvaise image auprès du grand public en raison des conditions de travail difficiles ou encore des niveaux de rémunération pas forcément très élevés, la filière grand âge et son principal syndicat, le Synerpa, mettent en avant plusieurs atouts. « Nos recrutements sont pérennes et non délocalisables. Ils se font à 84 % en CDI et à plus de 80 % sur des temps pleins », déclare Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du Synerpa qui regroupe 1 800 maisons de retraite.

Des postes dans tous les domaines

Les postes à pourvoir dans les maisons de retraite sont très variés. Les besoins se font sentir dans la filière soins (infirmières, aides-soignants, auxiliaires de vie sociale) et également pour des postes de médecin, psychologue, ergothérapeute ou encore kinésithérapeute. Sans oublier les fonctions d’encadrement et de direction d’établissements.

« Notre secteur est très dynamique puisqu’il recrute en moyenne chaque année entre 8 000 et 10 000 personnes, avec quelque 2 500 créations nettes d’emplois. Les recrutements en emploi-cadre représentent 20 % du total », selon la déléguée générale.

« Efforts de formation significatifs »

Les parcours de carrière peuvent aussi se construire grâce à des efforts de formation significatifs (80 millions d’euros sont mobilisés chaque année par le secteur). « Il n’est donc pas nécessaire d’avoir toute de suite un haut niveau d’études pour se faire embaucher, souligne-t-elle. Et n’oublions pas que le secteur du grand âge est l’un des rares à offrir aux soignants la possibilité de faire du management d’équipe et d’évoluer vers de l’encadrement. »